radio, Auxerre, été 2007


Peinture acrylique noir et blanc vaporisée sur tulle translucide synthétique
Formats : 530 x 365 cm et 530 x 425 cm

Les trois tulles de grand format suspendus aux arcs des voûtes du cellier s’inspirent des trois portails occidentaux de la cathédrale Saint-Étienne. Elles en sont une interprétation. En effet, le volume général les proportions et certains détails, réalisés en trompe-l’œil, nous restent familiers, nous rappellent le lien que nous entretenons avec cet objet. La technique utilisée propulse l’œuvre dans un ailleurs moderne que n’aurait pas autorisé la stricte imitation. Camille Courier de Méré, fidèle à son motif de prédilection , la fenêtre, s’est en effet beaucoup inspirée des verrières de la cathédrale Saint-Étienne, dont la présence lumineuse est caractéristique de l’architecture gothique. C’est pourquoi l’œuvre exposée dans le cellier agit comme un écran, un mur ténu, dont la seule fonction est de recevoir la projection radiographique d’une vision possible –la sienne, ou la notre - de la façade occidentale.

Juliette Didierjean, directrice des services culturels, ville d'Auxerre.

musée st germain 2007 Auxerre Auxerre auxerre auxerre auxerre